Belbéanie

Login:
Password:

Us et coutumes

Ounmënya !

Pourquoi Ounmënya ?

Ce petit mot étrange, que vous avez tous pu voir en page 11 du roman Au-delà du temps, vous le retrouverez dans les prochains romans ou encore vous pourrez le rencontrer sur ce site. Mais que signifie-t-il exactement ? Voici la réponse…

Son origine est ancienne et pour la comprendre, il me faut commencer par la phrase dont il provient : Ounmënya esmagëkas kal mëa. Cette phrase est issue de l'Arkymyes, la langue des anciens, celle utilisée par les Hauts-Mages, créateurs de Belbéanie. Elle se traduit par : « Que les Hauts-Mages soient avec toi ». Elle est devenue très courante au cœur de Belbéanie, utilisée lorsque deux personnes se retrouvent ou se séparent. C'est une marque de respect que de souhaiter la bénédiction des Hauts-Mages à autrui. Cela eut lieu lorsque la foi en les Hauts-Mages était encore si forte, mais vint le premier mortel et avec lui tant d'autres. Les coutumes changèrent, le langage finit par se modifier, l'Arkymyes par tomber dans l'oubli pour ceux que la magie avait rejetés, mis à part quelques mots. La traduction du mot Ounmënya est : « Que soient ». Oun signifie « Que », et Mënya vient du verbe Mënyak, qui signifie « être ». Cependant, ce n'est pas le verbe « être » tel que nous le connaissons, son sens est beaucoup plus profond, c'est l'idée d'existence liée à l'âme, à l'essence même de la personne. Ce verbe est très peu utilisé, beaucoup moins que le verbe Vanor, qui lui est le verbe « être » dans le sens où nous l'entendons. Et je pense que c'est pour cette raison, pour le sens du verbe mënyak, que le mot Ounmënya persista, et non pas seulement car il était le premier de l'expression Ounmënya esmagëkas kal mëa. Les gens finirent par utiliser le mot Ounmënya pour de multiples raisons, pour dire bonjour, au revoir, comme une salutation, un remerciement ou encore et surtout une bénédiction. Et cela même si sa signification originale est ignorée de beaucoup de mortels qui utilisent encore et toujours ce mot.